BLOG ECOBIOS

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 23 novembre 2012

Merci à tous nos visiteurs et clients pour votre passage sur notre stand au salon Potato europe à Villiers-St-Christophe.

Conformément à nos engagements, plus de 40 essais, menés sur le terrain en présence des producteurs, sont disponibles dans la synthèse des résultats d'essais téléchargeable sur notre site. En 2012, dans le Nord/Pas de Calais, l'emploi de 0,1 Litre/hectare d'Ecobios au stade de grossissement des tubercules permet une augmentation de +3,8 Tonnes/hectare du rendement calibré (soit +7,3%).

Lire la suite

lundi 30 janvier 2012

ECOBIOS Légumes et Pommes de Terre au Canada

Avec une rentabilité de plus de 200 % sur les investissements, l'emploi d'ECOBIOS Légumes et pommes de terre conquiert le marché international de la Pommes de terre.

Lire la suite

mardi 7 juin 2011

Ecobios Vigne et la cicatrisation après grêle

Depuis de nombreuses années, les viticulteurs qui utilisent Ecobios Vigne pour son efficacité sur l'amélioration du potentiel qualitatif de la vigne connaissent également son intérêt en application foliaire après grêle. La Lipoxyline qui jouerait un rôle sur les "LTP" (lipid transfer protein) et apporterait directement aux membranes des végétaux altérés par la grêle les éléments essentiels pour reconstruire les brèches et stopper la prolifération oxydative due à la libération d'eau oxygénée par les cellules endommagées, permettrait de limiter les nécroses et ferait gagner plusieurs jours sur la reprise du bon fonctionnement du feuillage.

Lire la suite

samedi 4 juin 2011

ECOBIOS VIGNE ACTION ANTI-STRESS

ATTENTION...! Pensez-y dès maintenant...! Selon météo France, la sécheresse s'aggrave ! La « Lipoxyline » ECOBIOS agent hydratant naturel des membranes, en diminuant le stress hydrique (CNRS) retarde la sénescence du feuillage (ex: 2003 et 2007 en Languedoc) et préserve le potentiel quantitatif et qualitatif de la vendange. Nous conseillons par conséquent de positionner ECOBIOS VIGNE selon les préconisations de la fiche technique dès la nouaison (A) à 0,15 l/ha, puis 0,2 l/ha stade B à C; Il est possible également d'effectuer un seul traitement à 0,3 L/ha aux stades B ou C. Pour mieux résister au botrytis (40 à 85 % d'efficacité de 2008 à 2010), intervenir en jets dirigés sur grappes au stade A. Pas de risque résiduel, utilisable en Agro-biologie. Les essais: www.ecobios.net

Lire la suite

samedi 19 février 2011

Ecobios Soutient Jeanne Taveau dans le 4L TROPHY et son toit équipé d'un panneau solaire

jeudi 8 juillet 2010

Réunion de viticulteurs organisée par vini vitis Bio à Chateau Couronneau (33)

La plateforme d'essai de produits de traitement bio confirme la remarquable efficacité d'ECOBIOS Vigne

Sur une parcelle située en bordure de forêt, l'efficacité d'ECOBIOS vigne se traduit par une belle vigueur et une meilleure floraison, où coulure et millerandage ont été limités...

samedi 20 mars 2010

Du 24 au 28 mars 2010 au salon INTERVITIS/INTERFRUCTA, SOFRAPAR expose un moyen original de lutte pour éviter le développement des maladies du bois (ESCA)

SOFRAPAR présentera Fortisève, au salon intervitis/interfructa à Stuttgart (Allemagne), complexe fertilisant de bore et extraits végétaux stoppant le développement des symptômes d'ESCA .
FORTISEVE est un fertilisant original qui s'apporte en perfusion dans la vigne et qui modifie les équilibres acido-basiques et oxydo-réducteurs du milieu intra-cellulaire et génère l'énergie permettant à la vigne, d'encercler, de compartimenter les bois atteints par le dépérissement type ESCA. Les résultats préliminaires d'efficacité menés pendant deux ans sur plus de 20 parcelles de 10 pieds réparties sur différentes régions géographiques, indiquent un blocage des symptômes dans plus de 90% des cas.
Le procédé de perfusion pour FORTISEVE sera visible sur notre stand Hall 1 C 11.B en Allemagne au (salon INTERVITIS-INTERFRUCTA du 24 au 28 mars 2010).
En savoir plus sur FORTISEVE en perfusion, cliquez sur le lien: FORTISEVE

lundi 30 novembre 2009

Politique - Pouvoir - Europe et agriculture biologique

DACIAN CIOLOS - Roumain, le nouveau commissaire Européen à l'Agriculture a été formé à l'agriculture biologique à Rennes. Peut être un nouvel allié pour un monde plus sain!

Lire la suite

mardi 31 mars 2009

Une semaine sans pesticides...

ECOBIOS participe depuis de nombreuses années à la découverte et mise au point de produits et techniques alternatives permettant de limiter le volume d'intrants utiliser dans l'agriculture.

Le terme de pesticides recouvre "trois types de substances : les herbicides ou désherbants (contre les mauvaises herbes), les fongicides (contre les champignons et les moisissures) et les insecticides", indique l'Agence française de sécurité sanitaire de l'environnement et du travail (Afsset).
D'où une présence dans la plupart des aliments : 45 % des fruits et des légumes contiendraient ces substances chimiques. "Plus le temps de stockage est long, plus les produits contaminés migrent de la peau vers le fruit...et, manger bio reste la voie royale", explique François Veillerette, président du MDRGF (Mouvement pour le droit et le respect des générations futures).


http://www.semaine-sans-pesticides.fr/

vendredi 6 février 2009

La production bio, pour contrer les changements climatiques

"Vous êtes en avance!", a déclaré le professeur Claude Villeneuve, un spécialiste des changements climatiques devant des producteurs en agriculture biologique. Actuellement, l’agriculture est responsable de 12% des émissions de gaz à effet de serre, a noté le professeur. Ces gaz (carbone, méthane, protoxyde d’azote) agissent sur la terre comme une série de couvertures empilées sur un lit. Et elles sont là pour des centaines d'années, a expliqué M. Villeneuve. «Vous avez à vivre avec le climat. Comme les changements sont là pour rester, que leurs effets sont déjà observables, vous devrez vous adapter. Il a donné quelques solutions à la portée des agriculteurs, leur parlant de réduction de l’utilisation d’engrais minéraux, de gestion serrée de la fertilisation azotée, de diminution du travail du sol, d’augmentation de leur recours aux biocarburants à la ferme, de compostage des fumiers, de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et travailler le sol de telle sorte qu’ils puissent y séquestrer le carbone... Bien sûr, on peut être amené à rêver, sachant que l'emploi d'ECOBIOS permet d'augmenter la photosynthèse de l'ordre de 15 à 20%; Tout en améliorant la biomasse cette augmentation de la captation du carbone au profit des plantes traitées ECOBIOS , généralisée sur simplement 15% des surfaces agricoles, serait, outre son immense intérêt agronomique, la façon la plus radicale de contrer l'effet de serre à l'échelle de la planète! Sur le site www.mapaq.gouv.qc.ca on trouvera toutes les présentations de la journée, de même que les idées vertes soumises par les participants.

vendredi 12 décembre 2008

La fin de la Biosécurité

Des erreurs irréversibles contaminent toutes les sources d'alimentation sur terre... Et si c'était vrai? Voilà que des chercheurs confirment avoir identifié à nouveau des gènes de maïs transgéniques dans les semences fermières ancestrales mexicaines. Un jour, notre aliment ne sera plus notre médecine mais notre contaminant. Irréversible, car il n'existe aucun médicament soignant un gène n'ayant pas été validé à l'échelle du temps par la sélection naturelle qui s'introduit de façon non voulue dans les chromosomes de toute une population. On pourrait citer le gène d'une hormone de croissance d'une autre espèce provoquant la non satiété, introduit dans le patrimoine génétique de saumons élevés dans une ferme expérimentale afin de les faire grossir trois fois plus rapidement...mais un jour la porte s'ouvre sur l'océan et ces petits mutants se promènent dans la mer et se reproduisent...combien de temps les autres espèces survivront-elles? Tiens j'ai une idée, introduire le gène de la résistance au froid dans du soja ou des tomates , on pourrait les faire pousser près des pôles ! Quid du réchauffement des zones arctiques? L'arche de Noé, bientôt le retour!

dimanche 16 novembre 2008

DOCUMENTAIRE A NE PAS MANQUER "nos enfants nous accuseront"

Sorti le 5 novembre, il a l'effet d'un couperet : un accroissement de 93 %du nombre de cancers liés à l'environnement en 25 ans. Cultiver bio, manger bio et vivre écolo deviennent le leitmotiv d'une génération responsable pour une existence saine. Une mise en oeuvre politique et structurelle s'amorce dans laquelle un retour aux légumes cabossés et l'utilisation de produits agricoles innovants vont aller de paire. Dans cette optique saine, Ecobios dont la notoriété ne fait que s'accroitre, joue un rôle primordial dans ce nouveau mode de vie. D'autre part, Ecobios contribue à la recherche contre le cancer .

samedi 13 septembre 2008

Bourse et agriculture bio - un succès prévisible pour GRANULATEX

Introduite sur le Marché libre à Paris, l'action prends +10% - Cette entreprise familiale savoyarde a misé avec bonheur sur le développement durable. Spécialisée dans l’agriculture biologique, le recyclage et les énergies renouvelables, elle profite fort justement de la notoriété enfin apportée aux acteurs du monde rural. La société se développe dans deux métiers : l'éco-ferme et l'éco-industrie. Le premier domaine d’activité consiste à exploiter des terrains agricoles en réalisant des cultures biologiques et en produisant de l’énergie renouvelable (solaire et issue de la biomasse). Ecobios compte bien valoriser cette activité écologique pour améliorer leurs performances. Le directeur explique que Granulatex est une entreprise résolument engagée dans l'écologie et que son activité est à la base d'un cercle vertueux pour l'économie locale : " Nous participons au développement des régions rurales dans lesquels nous sommes implantées, en créant de l'emploi et en maintenant une activité agricole. De plus, en investissant dans des projets rentables, nous générons un profit qui peut être réinvesti dans de nouveaux projets. Au final, nous produisons de l'énergie propre et de la nourriture saine qui profite à tout le monde".

dimanche 3 août 2008

Le bio, bon pour la nature, bon pour nous

La Commission Européenne a lancé une campagne "Le bio, bon pour la nature, bon pour nous", afin de promouvoir l'agriculture biologique au sein des pays membres de l'Union Européenne.
Une prise de conscience Européenne sur la nécessité de consommer des produits ne contenant pas de traitements chimiques est en marche.
Ecobios qui contribue au développement de la biodiversité et d'une agriculture durable saine pour l'homme et l'environnement vous propose d'aller sur le lien suivant de la commission Européenne:
http://ec.europa.eu/agriculture/organic/home_fr
pour télécharger des informations, guide, affiches, dépliants faisant la promotion de l'agriculture biologique.

samedi 31 mai 2008

Une fête bio à ne pas manquer...

Du 1er au 15 juin 2008 dans toute la France, l’ensemble des acteurs de l’agriculture biologique se mobilise pour la nouvelle édition de la quinzaine nationale d’information et de valorisation des produits issus de l’agriculture biologique.

www.printempsbio.com


Depuis le début des années 1980 Sofrapar/Ecobios recherche et propose des produits de traitements performants pour l'agriculture biologique et nous adhérons à la charte qui en réunit les acteurs:
L'agriculture biologique est soucieuse du respect de l’environnement, des équilibres naturels et du bien-être animal. L’agriculture biologique s’interdit l’utilisation des produits chimiques de synthèse (engrais, pesticides) ainsi que des OGM. Elle contribue ainsi largement à une meilleure santé de la terre et à la préservation des qualités de l’eau que nous buvons et de l’air que nous respirons. En matière d'élevage, elle privilégie une conduite extensive, une alimentation biologique et le recours préférentiel aux médecines douces (homéopathie, phytothérapie…). Les traitements allopathiques sont strictement encadrés et utilisables uniquement en soins curatifs.